Avatar Donald Ipperciel
Mesures d'épargnes
par Donald Ipperciel, lundi 18 mars 2013, 10:09
 

Cliquez sur "répondre" pour ajouter une idée qui permettrait des épargnes pour le CSJ. Vous pouvez répondre à ces idées (et aux réponses à ces réponses, à l'infini) ou répondre à la présente entrée pour ajouter des idées qui ne se rapportent pas aux idées des autres.

 
Avatar Kaibree Drake
Re: Mesures d'épargnes
par Kaibree Drake, mercredi 20 mars 2013, 22:00
 

Comme tout le monde j'hésiterai à faire des coupures à n'importe quel programme ou service, car il y aura toujours un impact négatif sur quelqu'un au campus, alors je vais essayer de suggérer des épargnes qui vont moins affecter la vie étudiante.

Parlons du minibus - j'ai déjà entendu l'idée de plus utiliser le plus petit minibus, au lieu de la grande, pour sauver du gaz. J'imagine que ça n'aurait pas une grande différence, mais c'est une idée. Ça serait peut-être aussi prudent de réduire le nombre de tournées de l'autobus - souvent il y a seulement 2-3 personnes qui prennent le minibus, donc on pourrait peut-être réduire le nombre de tournées durant les heures où le minibus est moins occupé. Par exemple, au lieu de partir chaque heure de 17h05 à 21h05, on pourrait peut-être avoir des voyages planifiés à tous les deux heures - genre 17h05, 19h05, 21h05. C'est aussi moins utilisé les vendredis je crois, donc on pourrait peut-être réduire le nombre de tournées les vendredis.

On pourrait aussi éliminer une des deux salles de multimédia et vendre ces ordinateurs - j'ai jamais vu les deux salles utilisés au même temps, et selon ce que j'ai entendu, me semble que deux salles sont beaucoup plus qu'on a réellement besoin ici au campus. Si c'est vrai que la deuxième salle est moins utilisée, on pourrait couper des dépenses en énergie. 

Serait-il possible de réduire le nombre de positions disponibles de moniteurs/trices de langue à La Centrale? Ce service est sans doute un service idéal, car on peut à la fois offrir de l'aide aux étudiants suivant des cours de français et d'anglais, mais dans mon expérience j'ai déjà parlé à 2 différents moniteurs qui m'ont dit que beaucoup de leurs heures de bureau à La Centrale ne sont pas aussi utiles qu'elles pourraient l'être, car ils n'ont pas de rendez-vous avec des étudiants et ils n'ont aucun autre projet pour occuper leur temps. Ce n'est pas pour dire que le service n'est pas utile, c'est juste que je pense que ça serai peut-être un moyen de sauver de l'argent en payant moins d'étudiants (qui ont plus de travail à faire et se sentent alors plus motivés et plus appréciés) au lieu d'embaucher plusieurs moniteurs qui ont peut-être pas assez de travail pour qu'ils restent interessés.. en tout cas ça c'est juste basé sur mes expériences et les expériences de mes 2 amis qui ont déjà été des moniteurs.

Évidemment ce que je n'aime pas, c'est l'idée d'enlever des emplois pour les étudiants qui en ont peut-être besoin - mais c'est peut-être mieux d'enlever quelques emplois pour pouvoir garder la vie étudiante intact, ainsi que les tous les programmes académiques et les services comme le minibus. 

Juste une idée. 

Avatar Raphael Lepage Fortin
Re: Mesures d'épargnes
par Raphael Lepage Fortin, jeudi 21 mars 2013, 01:19
 

Il y a certainement des gros d'économisation de l'électricité au Campus. Par exemple tard le soir, les lumières des bureaux sont encore allumées, les lumières des couloirs, les lumières du salon étudiant, et même des fois les lumières du théâtre. Je comprends que certains des systèmes ont une détection automatique et que certaines des lumières sont allumées pour la sécurité, mais il me semble qu'il y a plusieurs situations où le besoin n'est pas justifié.

 Des autres dépenses d'électricité:

-les projecteurs sont encore allumés (grosse dépense),

 -les ordinateurs restent allumés 

- les imprimantes ( je comprends le besoin de garder les connexions actives)

- Télévision du salon étudiant reste allumé

Il se peut que ce budget revienne au portfolio de facilities and operations, mais ultimement ça nous revient aussi.

 

J'aime beaucoup utiliser le minibus tard le soir, mais je ne crois pas que la demande existe pour le service. Plusieurs des trajets sont faits sans passagers.

 

Autre commentaire:

Tant que je comprends la raison d'être du collège, je questionne sa mérite. Je comprends qu'il y a un certain montant d'argent qui l'est alloué par le gouvernement pour un ancien programme de NAIT, mais le campus dois être capable de centraliser ses ressources pour être efficace.

Réplique à Kaibree: Je pense qu'on doit garder les postes de moniteurs à la centrale. Je me suis déjà retrouvé à avoir besoin de l'aide sans avoir quelqu'un de disponible. Non seulement est-ce que c'est une ressource essentielle à la promotion du français et l'excellence académique, mais c'est aussi une excellente opportunité d'apprentissage pour les moniteurs. 

Avatar Chad Krayenhoff
Re: Mesures d'épargnes
par Chad Krayenhoff, samedi 23 mars 2013, 18:18
 

Je n'ai jamais vu le budget du CSJ, mais je suis assez certain que la majorité des dépenses paient la salaire à quelqu'un qu'on connaît et qu'on aime.  Dans ce contexte, une discussion des épargnes devient très difficile.

Je suis d'accord avec Raphael qu'il y a plusieurs occasions d'épargnes au niveau de la consommation de l'électricité au CSJ.  Quand je m'occupais du Projet Carbone-Neutre du CSJ, nous discutions un peu des systèmes de "submetering" qui peuvent apporter beaucoup d'épargnes à ce niveau.   

Mon autre suggestion porte sur notre approche de recrutement.  Je me souviens avoir fait du recrutement pour le CSJ à mon ancienne école secondaire il y a quelques années.  Je me demande s'il y aurait moyen de profiter davantage des voyages que les étudiants font déjà entre le CSJ et chez eux (ex.pour la semaine de lecture ou pour l'été) que ce soit à Calgary, à Vancouver ou à l'étranger.  Il faudrait probablement donner à ces ambassadeurs-étudiants un peu de formation et quelques ressources et il faudrait mettre en place un système d'évaluation pour assurer du recrutement de bonne qualité.  J'imagine qu'il y aurait beaucoup d'étudiants qui aimeraient partager leur expérience du CSJ surtout s'ils se font payer un peu.  Je vois ceci comme un transfert d'un budget pour les avions, les hôtels et les locations d'auto à des mini-emplois pour les étudiants et idéalement il entraînerait des épargnes.